• Récit n°665. 2015. Retour à la réalité.

    Il resserait sa cravate. Puis, d'une main hasardeuse, il cherchait son café sans sucre - ce n'est que comme ça qu'il l'appréciait -. Il relisait avec nostalgie quelques documents Word de son ordinateur HP de dernière technologie, sur lesquels étaient écrits d'innombrables souvenirs. Sur sa gauche, le téléphone fixe de son bureau retentissait:

    "Monsieur le Directeur, vous avez de la visite. Il s'agit de votre femme, puis-je la laisser monter?
    - Evidemment. "

    Avec tout ce temps passé, M.Grey avait eu le temps de s'enrichir. C'est surtout lorsqu'il avait voyagé en Europe de l'Ouest avec Elise, sous la Révolution Française ou plus tard sous la Guerre Civile d'Espagne, que le couple avait amassé une petite fortune et avait investi dans un commerce, lui valant aujourd'hui d'être l'un des couples, voire LE couple, le plus riche de ce monde capitaliste.
    Larkin entendit les portes de l'ascenceur s'ouvrir et le bruit des talons de sa compagne qui se faisaient de plus en plus audibles. Après avoir pris place dans son bureau, les deux amants s'échangèrent une longue conversation amicale, dans laquelle ils contaient leur quotidien respectif. Larkin en vint à aborder la question de ces documents sur son ordinateur qui avaient remplacé ses nombreux carnets, bien qu'ils ne furent pas détruits car ils étaient conservés dans sa bibliothèque, qui se trouvait dans son dos. Ils étaient là comme une sorte de décoration, comme certains collectionneurs possédaient de vieux livres couverts de cuir.
    "Te voilà avec des élans de nostalgie? Quelle partie lisais-tu, mon tendre?
    - Après tout, aucun bon film ne sort en ce moment... J'ai même voulu pleurer en voyant l'adaptation cinématographique de Twilight... Comment les humains peuvent-ils être aussi éloignés de la réalité? Quant à la partie, je m'amusais à tout relire. Je m'étais arrêté à la partie du bûcher, lorsque notre manoir avait brûlé et que dans notre rage, nous avions fait un carnage. Voudrais-tu lire la suite à mes côtés, chère Elise?"

    « Récit n°664. Moyen-Âge. Décision.Récit n°666. 2015. Massacre. »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :